Mercy Street – Saison 1

Mercy_Street_(TV_series)_logo

Mary est une jeune veuve qui, en pleine guerre de Sécession, décide de se servir de son expérience au chevet de son défunt mari pour devenir infirmière. Elle est alors envoyée à Alexandria, une ville de Virginie gagnée par l’Union mais dont l’hôpital de fortune a pour particularité de soigner également les blessés confédérés.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Emma, une jeune femme de la bourgeoisie locale dont la famille est d’ailleurs propriétaire de l’hôtel qui abrite l’hôpital, décide elle aussi de venir au chevet des soldats de la Confédération.

mercy street (1)

Je vous avais rapidement parlé de cette série lors de la diffusion de son pilote et puis j’avais mis la suite des épisodes de côté pour les regarder lors d’un moment de libre.
C’est enfin arrivé le week-end dernier et je me suis régalée à suivre toutes les péripéties de cet hôpital militaire lors de la Guerre de Sécession.

J’adore ces dramas en costumes et j’aime encore plus lorsqu’il s’agit d’histoires médicales.
Je ne me suis toujours pas remise de l’annulation de The Crimson Field et j’ai retrouvé un peu du même esprit ici.
Les scènes de bataille ne sont jamais montrées mais on se rend compte de ce qu’il passe sur le front en voyant débarquer les blessés au fur et à mesure.

La série n’hésite pas à passer du temps avec ces hommes, dont certains sont définitivement détruits, que ce soit physiquement ou psychologiquement.

Le contexte est en plus très intéressant. Comme le peu de ce que je connais de l’histoire de la Guerre de Sécession me vient des flashback de la Saga des Ensorceleurs, j’aurai pu être perdue.
Mais sans être didactique, la série pose correctement ses bases pour nous expliquer où nous sommes dans l’Histoire.

mercy street (3)

C’est surtout avec ces excellents personnages que la série a réussi à me rallier à sa cause.
J’avais un peu peur de me retrouver avec une opposition entre les gentils Nordistes libérateurs et les méchants Sudistes esclavagistes mais la frontière n’est pas si facile que ça à tracer, loin de là.
Jed Foster, qui est quand même censé être le « héros » de la série, est loin d’être tout blanc (je ne suis plus là …) et pas seulement pour ses problèmes de santé, Emma défend ses propres blessés, le révérend Hopkins est bien trop sexy pour son propre bien, Frank est bien moins extrémiste que ce qu’il le montre au premier abord, le statut des esclaves est encore très flou, …
Bref, tout en abordant des thèmes qui sont loin d’être révolutionnaires, la série réussit à faire mouche.

mercy street (2)

Elle est portée par des acteurs très investis dont je n’avais pour la plupart jamais entendu parler, si ce n’est bien sûr Josh Radnor, de How I met your mother, qui n’est pas vraiment reconnaissable.
J’ai aussi eu le plaisir de retrouver Luke MacFarlane, dans un rôle bien moins physique que dans Killjoys, et Cameron Monaghan, mon Jerome de Gotham.

MS_Hero6

Et je ne suis pas prête de lâcher le choupinou Jack Falahee.

Je suis ravie de savoir que la série va avoir une deuxième saison qui, je l’espère, saura continuer à avoir une telle qualité.
Les enjeux devaient être passionnants et les choses pourraient bien bouger pour pas mal de monde, quelque soit leur camp.

mercy street (4)

En attendant, si vous avez un week-end de libre, n’hésitez surtout pas à regarder cette première saison de Mercy Street, il n’y a que six épisodes.

Publicités

18 réflexions sur “Mercy Street – Saison 1

  1. et bin toute une serie historique….mais le manque de temps me l’a fait mettre de cotre..loin tres loin…
    en tout cas je peux te conseiller le superbe livre de « nord et sud » de John Jakes pour la guerre de secession. Oui il y a eu la mini serie avec Patrick Swayze de ce livre, mais elle oublie tout le cote politique de ce drame…

    Aimé par 1 personne

  2. Zut… J’avais longtemps hésité à regarder le pilote vu le casting (il y a aussi Jack Falahee de HTGAWM en guest, non ?). Sauf que c’était une série historique, alors bof, j’ai tendance à vite décrocher. Et puis, vu que c’était diffusé le dimanche soir, j’avais laissé tomber car mes lundis étaient blindés de séries (j’avais privilégié 11.22.63 du coup). Et maintenant, ton article m’a convaincu que j’avais tort ! C’est malin tss. J’te dis pas merci, mais je me la note dans la liste des saisons à rattraper cet été ! (merci)

    PS : sans commentaire la blague :’)

    Aimé par 1 personne

    • Jack Falahee oui il est là et il est tout à fait charmant ^^. Du coup ça me donne envie de me mettre à HTGAWM, j’étais passée à côté à sa sortie l’année dernière.
      Le lundi était bien chargée chez moi aussi, ça va mieux avec OUAT en moins, mais de toutes manières je l’ai regardée d’un seul coup le week end dernier.

      Par contre c’est sûr que si tu aimes pas l’historique, les jolis chapeaux et les belles robes, y a des chances que tu aimes pas beaucoup.

      J'aime

    • Ce que j’apprécie le plus dans cette série c’est cette volonté de ne pas avoir de personnages parfaits ou trop caricaturaux’ c’est agréable de pouvoir avoir la vision des deux camps.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s