Le grand n’importe quoi

couv48674655

L’action se déroule le samedi 7 juin 2042, à 20h42.
Durant cette minute qui n’en finit jamais, de nombreux personnages vont se croiser dans les rues d’un petit village de la campagne française après l’apparition d’une soucoupe volante et la tentative d’enlèvement d’un villageois par des extraterrestres.

Parmi eux, on suivra notamment le destin d’Arthur, un réfugié monégasque qui n’aurait jamais dû se rendre à une soirée costumée pleine de culturistes ; de Lucas, un romancier en panne d’inspiration qui n’aurait jamais dû ouvrir sa porte à Marilyn Monroe ; du Grand Joël, auteur de L’incroyable Révélation, un modeste essai qui apporte une réponse définitive aux plus grands mystères de l’univers ; d’Angelina, maire du village et conceptrice d’une technique imparable pour échapper aux angoisses existentielles ; de J-Bob et Francis, les philosophes du bar local, qui commentent l’action avec l’ampleur lyrique d’un chœur antique (ou presque) ; et, en guest star, Alain Delon, dans un rôle inédit.

Merci à Babelio et aux éditions Buchet-Chastel pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

J’avais découvert J.-M. Erre l’été dernier, au bord de la mer, dans son excellent roman Le mystère Sherlock.
Cette fois il s’attaque à l’univers des extraterrestres mais il n’a rien perdu de son côté loufoque et déjanté.

Il vaut d’ailleurs mieux être au courant avant de démarrer sa lecture sous peine d’être déboussolé, l’auteur est adepte des jeux de mots en pagaille et son récit est blindé d’humour.

Mais il serait un peu trop réducteur de ne voir que ça car il a aussi réussi à créer une très bonne histoire, solide et maitrisée, avec pas mal de retournements de situation et des personnages hauts en couleur mais qui savent être attachants.

C’est notamment le cas pour Arthur, le « héros » de cette histoire, qui a du fuir la principauté de Monaco à cause de son amour pour la chanson Ouragan de Stéphanie de Monaco (et je vous laisse découvrir en quoi ça peut poser un problème dans le futur).
Ce brave Arthur est un loser, un écrivain raté, mais les rencontres qu’il va faire au cours de cette nuit risquent fort de changer sa perception du monde.

Les références à notre pop culture, que ce soit la science-fiction, les séries télévisées ou même les chansons, sont légions et je me suis régalée à essayer de toutes les trouver même si j’ai du passer à côté de pas mal d’entre elles.

L’intrigue est un peu moins prenante que celle du Mystère Sherlock mais elle ouvre bien plus de réflexions sur ce que pourrait être notre futur.

J’aime vraiment beaucoup ce que fait cet auteur et je suis ravie d’avoir pu découvrir un nouveau roman.
J.M. Erre pourrait bien être lui même un extraterrestre que cela ne me choquerait pas.

Le Grand n’importe quoi
J.M. Erre
Buchet-Chastel

6 réflexions sur “Le grand n’importe quoi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s