Deadlock – Tome 1

deaadlock

Agent de la brigade des stups à Los Angeles, Yûto Lennix, 28 ans, est accusé du meurtre de son coéquipier après que ce dernier a été retrouvé assassiné dans son appartement.
Deux semaines auparavant, ils avaient réussi à démanteler l’un des plus gros réseaux de drogue de New York après un an d’infiltration.

Victime d’un coup monté, Yûto est condamné et envoyé à la célèbre prison de Schelger où il devient rapidement la cible des autres détenus. Face à cette situation, Yûto refuse l’aide de son codétenu, Dick Burnford, un homme énigmatique respecté par tous les autres détenus.

Quelque temps après son arrivée, Yûto reçoit la visite de Mark Hayden, un agent du FBI venu lui proposer sa libération s’il arrive à retrouver Corvus, le mystérieux leader d’un groupe terroriste.

Merci à Livraddict et à Taïfu Comics pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

Bien qu’il clame son innocence, l’inspecteur Yûto Lennix est incarcéré dans une prison de haute sécurité suite à l’assassinat de son ancien partenaire.
Il espère bien pouvoir être libéré s’il réussi à démasquer Corvus, un leader terroriste qui se cache parmi la population carcérale.

Un petit tome d’introduction rapide à lire qui sert à présenter les protagonistes en place et à introduire la situation.

On est directement plongé dans l’ambiance de cette prison de haute sécurité, avec ses blocs, ses groupes ethniques et son code implicite que tout détenu doit assimiler sous peine de ne pas survivre bien longtemps.

Le pauvre Yûto Lennix semble bien victime d’un coup monté qui l’a mené tout droit en prison.
Mais, dans son malheur, il a a tout de même la chance de tomber sur un groupe de prisonniers plutôt sympathiques qui semble bien ne pas le détester.
Je lui conseillerai tout de même de bien se méfier, il est fort possible que Corvus se cache parmi ses proches.

Le style de dessin est simple, sans grande fioriture, assez typique de ce qu’on peut avoir l’habitude de voir dans les yaoi.
Néanmoins, en plaçant l’action dans un milieu carcéral, l’auteur peut s’offrir pas mal de diversités au niveau du graphisme des personnages.

On n’évite tout de même pas de tomber dans quelques clichés, avec les noirs grands et baraqués d’un côté, les latinos de l’autre et les quelques malheureux restants qui se baladent entre les groupes.
Cependant, ça ne m’a pas gâché mon plaisir, loin de là, puisque je me suis moi aussi lancée dans la chasse à Corvus, même si mes talents de détective sont en général assez pitoyables.

Si les sous entendus salaces sont légions, il n’y a pour l’instant absolument aucune image choquante ou dénudée qui pourrait heurter les esprits sensibles.
Les choses risquent de changer pour la suite mais ce premier tome est lisible par à peu près tout le monde.

J’ai très envie de lire la suite qui promet d’être tout aussi intéressante, il y a donc de fortes chances pour que je réponde présente lors de la parution du prochain tome.

Deadlock – Tome 1
Saki Aida et Yuh Takashina
Taïfu Comics

Publicités

3 réflexions sur “Deadlock – Tome 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s