Jonathan Strange & Mr Norrell

Jonathan_Strange_&_Mr_Norrell_TV_series_titlecard

Au début du 19ème siècle, l’Angleterre subit les guerres napoléoniennes. Mr Norrell propose d’utiliser ses dons surnaturels pour arrêter la flotte française. Cette démarche va le rendre très populaire, ce qui le conduira à faire la connaissance d’un jeune et prometteur magicien nommé Jonathan Strange. Mais avec le temps, une rivalité va s’installer dans leur relation et les conséquences en seront terribles…

4jsmn2

En ce froid mois de Février, je me suis attelée à une nouvelle mini-série de mon challenge qui me faisait de l’œil depuis un bon moment.

Une série en costumes, avec de la magie et du fantastique dans une Angleterre georgienne, de base ça avait déjà tout pour me plaire. C’est une période assez rare en plus dans les séries télé (hormis les adaptations de Jane Austen) et j’étais curieuse d’en apprendre plus.

norrell (2)

Jonathan Strange et Mr Norrell, c’est un peu l’histoire de la magie. Une magie qui, dans ce début de XIXe siècle, est presque oubliée, éteinte et réservée à des clubs de gentlemen qui ne la pratiquent pas mais ne font qu’en discuter.

Gilbert Norrell, lui, continue de l’étudier et de la mettre en œuvre. Suite à une rencontre avec un jeune homme appelé Segundus, il est convié par le Club des amis de la Magie de la ville d’York à montrer ses talents. C’est là que son ascension commence.

De son côté, Jonathan Strange n’en a un peu rien à faire de la magie.

Mais sa promise l’oblige à se trouver une occupation sous peine de refuser de sa marier avec lui.
Alors sa rencontre avec un vagabond va le pousser dans cette voie qu’il n’envisageait pourtant pas au départ.

Comme je vous le disais au début de mon article, cette série avait tous les atouts de son côté pour me plaire. Pourtant, après avoir lu qu’il s’agissait de l’adaptation d’un livre de Suzanna Clarke assez indigeste, j’ai commencé à prendre peur.
D’autant plus que le premier épisode est assez long à se mettre en place, le petit Segundus qui nous sert d’introduction disparait assez vite de l’intrigue et les deux personnages principaux ne se rencontrent même pas.

1jsmn2

Mais il y a aussi des décors somptueux, des costumes fidèles à l’époque (robes cintrées sous la poitrine et pas à la taille 😉 ) et des effets spéciaux très réussis dès le départ qui m’ont donné envie de continuer.
Et j’ai vraiment bien fait.

4543198

La casting est impeccable.
Dans le rôle de Gilbert Norrell, Eddie Marsan réussit à faire passer toute l’ambiguïté de son personnage, à la fois désireux de se voir reconnaitre en tant que magicien tout en refusant de voir l’ancienne magie revenir au premier plan.
Ses premières scènes sont essentielles pour qu’on ne le déteste pas par la suite.

6jsmn2

Jonathan Strange est joué par Bertie Carvel. Un rôle vraiment pas évident tant il pourrait être ridicule dans sa recherche de la folie à tout prix.
A la place, il réussit à jouer un personnage touchant, toujours à la recherche de reconnaissance mais aussi d’amitié et d’amour.

7jsmn4

Les femmes ne sont pas oubliées loin de là.
Que ce soit Lady Poole, Arabella Strange ou Flora Greysteel, elles sont loin d’être seulement des éléments du décor. Au contraire, elles sont souvent la source même des évènements.

Dans les seconds rôles, Segundus (Edward Hogg) et Honeyfoot (Brian Pettifer) sont choupinous au possible et puis il y a la perfection : Childermass.
Un homme tout d’abord introduit en tant que domestique de Norrell mais qui se révèle être bien plus que cela jusqu’à montrer lui même des talents de magiciens. Enzo Cilenti est magnifique et réussit à merveille à montrer toutes les facettes de ce personnage.

tumblr_nowa5rr6j91qhq8vso1_540

Tous ces acteurs incarnent très bien les pions d’une histoire très bien construite, pleine de rebondissements mais qui ne verse jamais dans le grand n’importe quoi.
Il y a des sentiments, des effets spéciaux splendides et le scénario est au service de l’Histoire qui évolue avec son temps (les guerres napoléoniennes, la situation des femmes, l’esclavagisme,…).
C’est aussi l’histoire de la magie et de la place qu’elle peut tenir dans une société.

Mais c’est aussi une belle histoire d’amitié et de rivalité, avec une multitude de duos à suivre à divers niveaux.

Cette série est un envoutement, un véritable plaisir, pas forcément facile d’accès mais qui se déguste sans fin.

Publicités

19 réflexions sur “Jonathan Strange & Mr Norrell

  1. Je suis une grande fan du roman, que je trouve loin d’être indigeste (après je comprends qu’on puisse ne pas accrocher, mais c’est dommage de passer à côté). Il est très riche et pas mal touffu avec des notes de bas de page mais ça enrichit drôlement l’univers et il y a pas mal d’humour. Jonathan met plus de temps à arriver et donc la première partie est plus consacrée à Norrell qui n’est pas un monstre de charisme, mais il y a énormément d’ironie dans la façon dont les personnages sont dépeints, du coup je ne trouve pas ces passages ennuyeux.
    Mais la série a su faire un joli travail d’adaptation pour ne pas se perdre et garder l’essentiel, quitte à faire quelques aménagements mais ça reste toujours cohérent. Il n’y a vraiment que pour Lascelles que j’ai préféré sa sortie dans le livre, et Stephen est peut-être un plus difficile à cerner à l’écran car à l’écrit on sait ce qu’il pense mais dans la série il n’a pas trop l’occasion de se confier.

    je suis contente de voir une nouvelle fan de Childermass, mon personnage préféré à la lecture et Enzo Cilenti a dépassé toutes mes espérances!

    Aimé par 2 people

    • Complètement d’accord!
      Pas indigeste du tout …. J’ai eu du mal à accrocher au roman la 1ère fois (j’ignore pourquoi, la fatigue du moment, …). Mais quand je l’ai repris, il m’a captivée, littéralement.
      La série est très fidèle malgré les différences qui ne gênent en rien la compréhension. Et Enzo Cilenti est un Childermass génial!

      Aimé par 1 personne

      • Ton message de la semaine dernière avait déjà réussi à me convaincre de tenter le livre, tant pis pour les mauvais avis, j’ai envie de me faire ma propre idée 🙂

        Enzo Cilenti est super choubidou, il a réussi à me faire adorer Childermass. J’envisage de l’adopter pour le garder dans mon appartement 😛 .

        Aimé par 1 personne

    • Vu l’adaptation qui m’a beaucoup plu, le livre a déjà sauté dans la pile de mes prochains achats 🙂 .

      Childermass est génial, j’aurais tellement aimé en apprendre plus sur lui. Mais en même temps, je suis contente qu’il reste un peu dans l’ombre avec ses secrets et ses mystères. Rhaaaa, il me plait ❤ ❤

      J'aime

  2. J’ai totalement loupé le coche avec cette série ! Elle avait tout pour me plaire et pourtant j’ai eu les pires difficultés à arriver au bout du pilot. Du coup je ne suis pas allée plus loin et j’en ai un mauvais souvenir ! Mais bon tous tes compliments me font presque regretter d’avoir laissé tomber…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s