Un amour de Pêche

couv57196725

Birdie au cœur de guimauve ne sait plus si elle aime son beau Mexicain Enrico.
Murphy la rebelle refuse obstinément de laisser l’amour gouverner sa vie !
Leeda la sage-qui-a-déjà-tout-prévu hérite de l’élevage de poneys de sa grand-mère…

Pendant que les chagrins d’amour s’enchaînent et que les grandes décisions se prennent, les trois amies savent qu’elles peuvent compter les unes sur les autres…

Barre-de-séparation

Lire un tome de la saga des Pêches, c’est un peu retrouver une famille lointaine, celle qu’on ne croise qu’une fois par an mais qu’on ne manquerait pour rien au monde et avec qui on se sent bien.

Depuis Peau de Pêche, les filles ont bien grandi.
C’est déjà leur troisième été au verger et elles ont commencé à faire des études loin de Darlington et son verger.

Du coup, celles qu’on retrouve sont bien éloignées de celles qu’on a quittées.

Celle qui a le moins changé, c’est Murphy. Toujours aussi pénible, toujours aussi râleuse.
En plus, Rex est quasiment absent et c’est lui qui réussissait à me la faire un peu apprécier.
Sa quête pour retrouver son père ne m’a pas passionnée du tout.

Birdie, elle, essaie de grandir et de sauver son verger.
J’ai l’impression que c’est un peu ce qu’elle tente de faire depuis le premier tome et la pauvre n’est pas au bout de ses peines. Et en plus, elle ne peut même pas compter sur la présence d’Enrico et c’est bien dommage parce que j’avais beaucoup d’attachement pour son Mexicain.

Et puis il y a Leeda. Elle qui a été ma petite chouchoute tout au long des tomes continue encore à grandir et à s’affirmer.
On est bien loin de la petite fille qui ne savait pas s’opposer à ses parents et qui faisait n’importe quoi pour leur faire plaisir.
Et puis elle se retrouve à être la seule à avoir un rapport direct avec un nouveau personnage et je dois dire que je suis tombée sous le charme de Grey et son franc-parler.

J’ai retrouvé avec beaucoup de bonheur un ton frais et facile à lire, mais aussi cette ambiance si particulière de l’été au verger.

Des petits moments qui ne sont peut être pas grand chose mais qui représentent un ensemble tellement touchants que j’ai été émue au fur et à mesure de ma lecture.

– Tu crois que c’est normal, Birdie, d’aimer un morceau de terre ? J’adore le morceau de terre sur lequel nous sommes assises en ce moment.

Alors que j’avais eu un coup de mou avec le second tome, celui-ci m’a complètement réconciliée avec la saga et j’en garderai un très bon souvenir.

Un amour de pêche
Jodi Lynn Anderson
Albin Michel – Wiz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s