Le Cycle des centaures – Tome 2 : L’Héritage des centaures

centaures (2)

Quintarlaz est en émoi : le Docteur Becki est de retour ! Les rumeurs disent qu’il aurait ramené un monstre des îles du Sud, à moitié humain, moitié animal !

Bien malgré lui, Alfred s’apprête à révéler au monde l’existence des centaures. Alors qu’il espère que sa découverte permettra de faire évoluer les mentalités, et, peut-être, mettre fin à la Grande Rage, il va être confronté à des puissances insoupçonnées qui ne veulent surtout pas voir leur secret révélé et ne reculeront devant rien pour l’en empêcher.

Alfred devra encore une fois compter sur son neveu Samuel, son jeune ami Lucas, Noxa et le Capitaine pour résoudre de nouveaux mystères et affronter de terribles épreuves. Plus que jamais, ils sont à deux doigts de percer l’énigme de la Grande Rage, alors que le monde des humains est sur le point de vaciller.

Merci à Livraddict et aux éditions Callisto pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

J’avais adoré le premier tome qui se terminait sur un final haletant et j’avais hâte de retrouver tout ce petit monde.

Après de grandes aventures dans le sud dans le premier tome, il est temps pour nos survivants de retrouver la « civilisation ».
Mais beaucoup de choses ont changé en leur absence et les humains ont décidé de déclarer la guerre aux animaux.

Pour cela, ils organisent une grande expédition vers l’île des centaures pour les obliger à choisir un camp.

Nos héros, à qui on ne laisse pas vraiment le choix, n’ont que peu de temps de repos avant de ré-embarquer pour de nouvelles aventures et ça a été de nouveau un grand plaisir de les suivre sur mer, sur terre et même dans les airs.

A leur suite, on retourne visiter les centaures, ce qui nous offre de nombreuses péripéties, mais on découvre aussi de nouveaux lieux et des personnages font leur apparition.

Au niveau des anciens, j’ai eu toujours autant de mal avec Alfred. Rien à faire, malgré sa sagesse, il m’a agacée …
Quant au Capitaine qui m’avait beaucoup énervée dans le tome précédent, il tente cette fois de se rattraper et je salue l’effort.

Samuel, de son côté, est toujours aussi génial et je l’ai adoré. Son évolution est très logique, très réfléchie, c’est un personnage avec lequel on peut vraiment s’identifier parce que ses réactions ne sont jamais forcées.

Chez les petits nouveaux, j’ai surtout noté le moine Ma’ad et le nouveau capitaine. J’ai un peu regretté que le Professeur Watson ne soit pas plus présent mais il y avait déjà beaucoup à raconter.

L’intrigue est bien présente et les indices disséminés au cours des péripéties vont enfin mener à résoudre le mystère sur la Grande Rage.

Les rebondissements sont nombreux et l’aventure est présente à toutes les pages ou presque.
Mais le message sur la nature et le partage de l’espace entre animaux et humains n’en est pour autant pas oublié. Cette série aura réussi à me faire réfléchir sur la place que nous occupons et sur ce qu’il serait possible de faire pour que tout le monde puisse mieux cohabiter.

Paul A. Garance a construit un univers fantastique très cohérent et je ressors enchantée de cette lecture passionnante, avec un final à la fois surprenant et très bien construit.

Le cycle des centaures – Tome 2 : L’Héritage des centaures
Paul A. Garance
Callisto

centaures (1)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s