Victor London – Tome 1 : L’ordre coruscant

cvt_Victor-London-la-Nuit-du-Soleil-Noir_2502

1867, Londres. Orphelin âgé de treize ans, Victor London endure la triste vie des quartiers miséreux et s’évade en rêvant aux aventures d’Oliver Twist, son héros préféré.
Quand de redoutables inconnus l’enlèvent, la réalité dépasse soudain la fiction.

Dans l’Angleterre Victorienne, sciences et techniques secrètes se confrontent à la sorcellerie.
Otage d’une lutte sanglante, Victor va s’efforcer de survivre et croiser une galerie de personnages mystérieux… dont un autre Victor qui répond au nom de Hugo. Le plus dangereux des voyages commence.

Merci à Livraddict et Scrineo pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

Sur le papier, ce roman avait tout pour me plaire.
Je suis particulièrement adepte de l’Angleterre victorienne et j’aime les histoires de société secrète, encore plus s’il y a un brin de fantastique à l’intérieur.

Malheureusement, je me suis vite perdue dans ma lecture.

Victor est un orphelin de treize ans qui se retrouve mêlé à une lutte entre des organisations qui pensent chacune qu’il est la clé pour la possession d’une force mystérieuse.
Balloté d’un côté à l’autre, Victor ne sait plus qui croire.

Et moi aussi par la même occasion.
Je suis d’accord pour dire qu’un peu de doute dans les intentions de membres de sociétés secrètes c’est normal mais là on atteint quand même un niveau assez élevé.
A tel point qu’il est impossible de s’attacher à un personnage vu qu’il est fort possible qu’il trahisse tous les autres dans les pages suivantes.

Les rebondissements s’enchainent à toute allure, il n’y a aucun temps mort et il est impossible de s’ennuyer.
Comme Victor, on nage dans les explications et il est bien compliqué de réussir à tirer les choses au clair. Toutes les informations sont données dans l’urgence et j’aurai préféré qu’on se pose un peu pour nous expliquer clairement les enjeux de ce qui se trame.

En revanche, j’ai bien aimé l’ambiance créée par l’auteur. Ce Londres de du milieu du XIXème siècle est très crédible et on sent qu’il y a eu beaucoup de recherches effectuées par Patrick Mc Spare pour mettre en place un tel univers.
Les références culturelles réussissent à ancrer le roman dans la réalité, c’est donc dommage que l’histoire pèche autant dans la mise en place de ses personnages et du conflit entre les Coruscants et les Impérieux.

Victor London – Tome 1 : L’ordre coruscant
Patrick Mc Spare
Scrineo

2 réflexions sur “Victor London – Tome 1 : L’ordre coruscant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s