Flowers never lie

12359903_652031571603865_6368694380989412726_n

C’est un simple voyage d’affaires. Une simple soirée parisienne…
La nuit tombe sur la capitale française, lentement, révélant des secrets si longtemps enfouis. En l’espace de quelques secondes, de quelques mots, l’amour devient le plus grand des ennemis ; un combat contre soi, contre l’autre. La pire des douleurs.
Un matin, Kain se réveille au bord d’un chemin qu’il n’aurait jamais imaginé prendre, tiraillé entre deux hommes, entre deux amours.
Dans le regard de l’un, le reflet de ces années partagées.
Dans l’étreinte de l’autre, la force d’un sentiment jamais révélé.
Partagé entre Camille et Leeroy, Kain avance au milieu de ses doutes, de ses peurs, essayant de comprendre pourquoi, aujourd’hui, il n’est plus sûr de rien.

Merci à l’auteur pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

Je continue à tourner autour de l’univers GMO-Project sans encore y entrer pleinement.
Après avoir beaucoup apprécié le style de Rohan Lockhart dans Last Delivery, j’ai profité cette fois de Flowers never lie, une histoire alternative à la saga GMO-Project.
Pas de souci si, comme moi, vous n’avez pas encore fait le grand saut, le contexte est résumé en début d’ouvrage et on comprend très bien les grandes lignes.

De toutes manières, l’essentiel ne se trouve pas vraiment dans l’univers en lui même mais dans les personnages qui sont très justement décrits et qui se retrouvent à un moment charnière de leur vie, à devoir faire un choix.

Un aveu, une remise en question et c’est toute une vie qui bascule.
Bien plus que ça même puisque plusieurs vies sont en balance et s’il n’est déjà pas facile de faire des choix pour soi même, c’est encore plus difficile quand ils impliquent d’autres personnes.

Les personnages sont très justes. Touchants, bouleversants par moment et il est très facile de s’identifier à eux.

Que ce soit Leeroy, Kain ou Camille, ils ont tous des réactions compréhensibles et très humaines.
S’il n’est pas au cœur du roman, j’ai d’ailleurs été particulièrement touchée par Camille.
Kain, pour sa part, m’a plutôt laissée indifférente et je l’ai trouvé assez passif dans cette histoire, se laissant pousser par les autres et ne prenant pas de décisions par lui même.

Je m’attendais à un récit assez court mais il dure finalement suffisamment longtemps pour que les sentiments et les réactions de chacun soient explorés au mieux et pas seulement survolés.

De l’amour, de la souffrance, de l’espoir. Ce court roman résume finalement assez bien la vie tout simplement.

Il est maintenant largement temps que je me lance dans la saga d’origine !

Flowers never lie
Rohan Lockhart

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s