Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur

couv60236587

Dans une petite ville d’Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d’office pour défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche. Celui-ci risque la peine de mort.

Merci à Net Galley et à Grasset pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

Il y a beaucoup de livres « cultes » que je souhaite lire mais ils me font tous un peu peur.
Celui là en faisait évidemment parti, notamment depuis que je l’avais découvert dans la Saga des Enchanteurs où les personnages l’étudient pendant leur cours de littérature.

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur c’est l’histoire d’une ville racontée par une toute petite fille.
Scout a tout juste six ans et elle ne comprend pas toujours ce qui se passe autour d’elle.
Pourtant, elle va être la témoin de l’Histoire qui avance.

Entre 1932 et 1935, la Grande Dépression frappe, la Ségrégation fait rage et Hitler arrive au pouvoir.
C’est pourtant à travers la vie d’une ville bien banale que tout ce contexte historique du Sud, en Alabama, nous parvient.

De nombreux thèmes sont abordés et de nombreuses questions sont posées dont certaines n’auront pas de réponse.
La vie de la famille Finch reste bien mystérieuse et ce n’est que par Scout que nous en apprenons quelques éléments.
Rien d’étonnant donc à ce que certaines points restent obscurs.

Non, Jem, moi je pense qu’il y a qu’une sorte de gens, les gens.

Le procès de Tom Robinson est un élément parmi d’autres du récit.
Même s’il est symptomatique de ce que les États-Unis ont eu à traverser (et traversent toujours !), il n’est qu’une étape dans la vie de Scout.

Une cour n’est avisée que pour autant que son jury l’est et un jury n’est avisé que si les hommes qui le composent le sont.

Les personnages sont à la fois très justes et touchants, que ce soit la petite Scout, son grand frère protecteur Jem, leur père Atticus, à la fois droit et aimant, les pipelettes du quartier et notamment Miss Maude, mais aussi Boo Radley, ce voisin invisible dont la présence parcourt tout le récit.

Tu es trop petite pour le comprendre, mais parfois, la Bible est plus dangereuse entre les mains d’un homme qu’une bouteille de whisky entre celles de… disons ton père.

C’est un livre intemporel et qui peut être lu à tout âge tant il possède des niveaux de lecture différents.
C’est un témoignage indispensable sur une période, porté par des personnages attachants et qui traversent le temps.

Ce n’est pas du tout l’histoire à laquelle je m’attendais et c’est pourtant un énorme coup de cœur.

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur
Harper Lee
Grasset

Publicités

9 réflexions sur “Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur

  1. C’est amusant que ce livre soit un peu méconnu en France alors que c’est un classique aux Etats-Unis…..
    Je l’avais lu il y a une dizaine d’années, un peu comme toi: parce qu’il était cité en référence (je ne sais plus où…- mais souvent!). Et l’histoire m’a complètement embarquée.
    Je l’ai relu il y a qques mois, quand j’ai acheté la version v.o de la suite  » Go set a watchman » traduite depuis (cette fameuse suite controversée…), afin de rafraîchir mes souvenirs.
    « Ne tirez pas… » (« To kill a mockingbird ») fait partie des livres qui me tiennent à coeur.

    Aimé par 1 personne

  2. Ça avait été aussi mon coup de coeur de l’année 2010. Les personnages sont super attachants, surtout Scout et son père, l’histoire est très bien ainsi que le contexte (j’adore les histoires qui se passent dans le sud des États-Unis à cette époque).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s