Wayward Pines – Tome 1

CAM00310

L’agent Ethan Burke se réveille partiellement amnésique au bord d’une rivière. Les souvenirs lui reviennent peu à peu : il est un agent des Services secrets des États-Unis, il venait à Wayward Pines, petite bourgade tranquille du fin fond de l’Idaho, enquêter sur la disparition de deux de ses collègues, quand il a eu un accident de voiture aux abords de la ville, tuant son coéquipier sur le coup.

Mais alors, pourquoi l’hôpital ne veut pas le laisser sortir, alors que ses blessures sont superficielles ? Pourquoi le shérif, franchement hostile, refuse-t-il de lui rendre son portefeuille et ses affaires ? Pourquoi ne parvient-il pas à joindre sa famille restée à Seattle ? Pourquoi le monde semble-t-il s’être ligué contre lui ? Il y a quelque chose de bizarre à Wayward Pines. Et de mortel…

Merci à Babelio et à J’ai Lu pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

Après avoir découvert la série cet été, j’ai appris qu’elle était adaptée d’une trilogie dont seul le premier tome est pour l’instant traduit.
Dès que j’en ai eu l’occasion, j’ai donc sauté sur l’occasion pour le lire.

Ethan Burke, agent des services secrets des États-Unis, se réveille à Wayward Pines, une petite ville perdue dans les montagnes, alors qu’il était à la recherche de deux autres agents portés disparus.

Il se rend rapidement compte qu’il lui est impossible de quitter la ville et les habitants se montrent hostiles à son égard quand il pose des questions. Même le shérif est étrange et refuse de lui rendre ses papiers et son téléphone portable.

Tout comme Ethan, le lecteur est dans le flou. Les habitants sont bizarres, à la fois trop accueillants et hostiles, et on se demande bien ce qu’il se passe ici.
Il souffle comme un petit air de la série Le Prisonnier avec un peu du mystère de Twin Peaks.
Pourtant le roman sait finalement se détacher de ses deux modèles et se lance dans une direction différente, à la fois étonnante tout en étant logique.

Évidemment, si, comme moi, vous avez vu la série, vous savez déjà ce qu’il se passe puisque l’essentiel du roman est repris.
Cependant, j’ai trouvé les réactions des habitants et l’enchaînement des évènements bien plus logiques.
Ici, les réactions de Theresa, de Kate ou de Beverly sont bien plus compréhensibles.
C’est la même chose pour la découverte du corps de Bill Evans et l’explication de sa mort.
Le parallèle que fait Ethan avec ce qu’il lui est arrivé pendant la Guerre du Golf est aussi très intéressant et aurait même mérité d’être approfondi.

Il est à noter que ce premier tome se termine à peu près lors du gros twist des épisodes 5 et 6, vous n’aurez donc aucune énorme surprise si vous avez déjà vu la série télévisée.
Néanmoins, je trouve que le livre est mieux construit, il peut donc être un apport non négligeable pour mieux comprendre certaines réactions.

Wayward Pines – Tome 1
Blake Crouch
J’ai Lu

Publicités

6 réflexions sur “Wayward Pines – Tome 1

  1. Je n’ai que moyennement accroché à la série. J’ai trouvé certaines choses pas logiques, et l’interprétation ne m’a pas totalement convaincue. Evidemment, je l’ai regardée en 3 soirs, parce qu’en terme de coups de théâtres c’est pas mal, même si j’en ai vu venir pas mal. Mais je pense qu’elle ne me restera pas en mémoire.

    Aimé par 1 personne

    • J’avais pointé les mêmes défauts que toi dans ma critique de la série. Je trouvais la psychologie des personnages assez incohérentes sur la durée.
      Avec le livre, je la trouve bien plus logique, j’ai mieux aimé.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s