Aeternia – Tome 2 : L’envers du monde

CAM00305

C’est l’heure du duel décisif entre les deux camps qui s’entredéchirent pour la cité mère de Kyrenia. Deux champions vont s’affronter sur le sable de l’arène, un combat qui peut faire basculer le destin d’un peuple entier. Mais quelques heures à peine avant le coup de gong, le culte du Prophète a perdu son champion. Qui affrontera le Corbeau, redoutable gladiateur du Temple ?

Déchirée par les luttes de pouvoir, la plus grande cité du monde est au bord de la guerre civile. Le culte millénaire de la Grand déesse, menacé par celui d’Ochin qui se répand comme un raz-de-marée, n’a plus qu’un recours : la violence. Entre complots, combats et trahisons, chacun lutte pour sauver sa place et parfois sa vie…

Merci à Livraddict et à Scrineo pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

On avait terminé le tome 1 sur un retournement de situation assez énorme qui m’avait fait pousser de grands cris dans mon appartement.
Inutile de vous dire à quel point je suis jetée sur mon livre dès que je l’ai reçu et je me suis immédiatement plongée dans ma lecture.

Terminé donc le brave Leth Malek, gros bourrin au grand cœur, on suit maintenant le nouveau champion du culte d’Ochin, Desmeon.
C’est un personnage qui m’avait beaucoup intriguée jusque là et je me suis régalée à découvrir son passé et ses pensées. Toujours aussi drôle, toujours aussi charmeur, un vrai bonheur à suivre.

Dez est curieux et malin et il sait fureter au bon endroit. Pour quelqu’un qui refuse de s’impliquer dans les affaires des autres, il se retrouve mêlé à de drôles d’histoires.

Du côté de Kyrenia aussi les choses bougent bien et la ville vire dans un chaos inimaginable quand les membres du Culte d’Ochin se décident à passer à l’offensive.
Le Temple vacille sur ses bases et on en profite pour faire la connaissance de nouveaux personnages. C’est agréable de rencontrer les habitants, quelque soit leur place dans la société, même si c’est au détriment de Varian qui se retrouve du coup un peu en retrait.

On peut enfermer des hommes, chroniqueur, pas des idées.

Mine de rien, et alors que ce n’est pourtant pas mon type de personnage favori, Leth Marek m’a manqué. Son côté naïf était finalement rafraîchissant même si Desmeon est aussi un brave bonhomme dans le fond.

C’était peut être la première fois de l’histoire de la cité qu’un haut conseiller, un gladiateur et une prostituée avaient partagé un repas – qui plus est au pied d’un lit défait.

Rien à redire au niveau du style de l’auteur, toujours aussi fluide et agréable à lire.
Ma lecture a d’ailleurs été très rapide tant j’avais hâte d’en connaître le dénouement. Une fin logique, qui laisse un arrière goût amer.
Les rebondissements sont nombreux mais aussi très bien construits et l’histoire est finalement très simple.
J’avais noté lors du premier tome que ce roman pourrait presque être contemporain dans sa description des guerres de religion.
J’en ai eu ici la confirmation glaçante.

Gabriel Katz est une de mes grandes découvertes de cette année et j’ai hâte de le retrouver maintenant dans d’autres œuvres.

Aeternia – Tome 2 : L’envers du monde
Gabriel Katz
Scrineo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s