Olive Kitteridge

olive-kitteridge-poster

Les petits secrets et les grandes tragédies des habitants d’un village côtier de la Nouvelle Angleterre, racontés à travers les yeux d’Olive Kitteridge, une femme froide et distante, très observatrice, toujours au courant du moindre potin.

Mais lorsque le masque tombe, au contact de son mari ou de son fils, l’ancienne institutrice ne peut cacher ses douleurs, les démons qui la hantent et les affres du temps qui passe…

olive (2)

Sous ce résumé pas très engageant, voilà une série qui finalement … n’est pas très engageante non plus.

Il faut dire que son héroïne, la fameuse Olive, n’a absolument rien pour plaire.
Je n’ai jamais vu un personnage aussi désagréable et peu attachant dans toutes les séries que je regarde (et j’en regarde ^^).
Froide et détestable, les rares moments de faiblesse qu’elle montre sont de suite contrebalancés par des piques et des rabrouements à destination de son mari qui est une véritable serpillière (il y a des limites à la gentillesse et là, je les ai atteintes) et de son fils, qui s’enfuit dès que possible.

olive (3)

Il n’y a absolument rien à redire sur l’interprétation qui est magnifique, sur la réalisation splendide ou sur le traitement très juste de la dépression mais, au bout d’un moment, j’étais juste moi aussi complètement déprimée devant mon écran.

Le pire étant sans doute qu’il s’agit simplement de raconter une vie « normale », une vie somme toute très banale dans laquelle rien de très grave n’arrive à Olive. Et malgré tout, cette dernière s’enfonce dans la déprime (et moi avec).

olive (5)

Il y a malgré tout quelques jolis petits moments qui subsistent, comme ses dialogues avec son collègue Jim, le joli jeu d’acteur de Cory Michael Smith, et puis surtout l’excellent personnage de Jack Kennison, interprété par Bill Murray, qui arrive enfin à fournir un peu d’opposition à Olive.

TV STILL -- DO NOT PURGE -- HBO miniseries -- OLIVE KITTERIDGE Part 4: Bill Murray. photo: Jojo Whilden

Je n’étais peut être pas dans un état d’esprit optimal pour savourer cette série à sa juste valeur, je suis donc incapable de la recommander à quiconque.
Mais elle est tout de même très juste dans sa narration d’une vie ordinaire, d’une femme ordinaire, d’un couple ordinaire et d’une famille ordinaire.

7 réflexions sur “Olive Kitteridge

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s