Being Human – Saison 2

Being_Human_title

Avec la mort d’Herrick, le monde surnaturel de Bristol est en désordre.

Annie va tout faire pour aller de l’avant dans sa nouvelle condition de fantôme et tenter de vivre une vie proche de la normalité. George quant à lui, désormais plus ouvert sur sa condition de loup-garou va tenter de concilier sa condition avec l’amour qu’il éprouve pour Nina. Quant à Mitchell, complètement sevré du sang, il va devoir faire face à un ordre vampire déboussolé car désormais sans chef et de plus en plus agressif.

Et c’est sans compter le mystérieux professeur Jaggat et son organisation qui mène des expériences secrètes sur les paranormaux.

A la suite du décès d’Herrick, le monde des vampires est complètement chamboulé.
Et les choses se compliquent encore plus avec l’arrivée à Bristol d’Ivan et Daisy, deux anciennes connaissances de Mitchell.
Il faut reconstruire un ordre vampirique qui tienne la route pour réussir à garder leur existence secrète et c’est ce brave Mitchell, qui n’en demandait certainement pas tant, qui va se retrouver obligé d’endosser cette responsabilité, le tout sur fond de thérapie de groupe venue tout droit des alcooliques anonymes.

Du côté de George, rien ne va plus. Il a transformé Nina en loup-garou et la jeune femme, qui ne supporte pas sa condition, s’enfuit de l’appartement pour tomber dans les griffes de l’organisation dirigée par le professeur Jaggat et le prêtre Kemp.
Une organisation dont les buts sont très obscurs et qui tourne d’un peu trop près autour de notre trio de colocataires.

Quant à Annie, si ses histoires semblent toujours autant à la marge par rapport à celles des deux autres, c’est bien souvent par elle que vient l’émotion.
Il faut dire qu’elle continue à rencontrer les personnages de la série les plus touchants et les plus drôles, que ce soit Saul, Hugh, mais surtout Sykes, un adorable fantôme qui lui enseigne à développer ses pouvoirs.

being human

Encore une fois, si le fil rouge de la série est très vampirique, l’essentiel ne se trouve pas là.
La quête principale que tous les personnages recherchent se trouve dans l’humanité. Celle qu’ils ont peur de perdre ou celle qu’ils ont envie de retrouver..

Je regrette un peu que les vampires prennent un peu trop le dessus sur les autres communautés. Les fantômes agissent bien trop souvent dans leur coin et les seuls loups garous qu’on connaisse sont George et Nina.
Mais c’est une série qui est toujours sur le fil entre drame et comédie, une série dans laquelle l’amitié et l’amour sont la vraie clé pour avancer, quelle que soit la nature.

« They’re monsters, not us »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s