Person of Interest – Saison 4

549px-Person_of_Interest_logo.svg

La saison 3 de Person of Interest était exceptionnelle. Maîtrisée du début à la fin, elle nous entraînait tout droit dans une guerre des machines. Ce combat d’intelligence artificielle promettait d’être au centre de l’attention, avec des héros qui risquaient d’être découverts à chaque instant.

D’un côté, la Machine et son équipe.
De l’autre, Samaritain et son armée.

L’affrontement s’annonçait épique et pourtant, je ressors de cette saison un tout petit peu déçue. Il faut dire que les épisodes de transition se sont multipliés et pas toujours pour le meilleur.
Les numéros de la semaine étaient pour la plupart inintéressants ou terriblement agaçants.

Avec le HR complètement démantelé, il fallait donner un deuxième arc à la série et c’est la Confrérie qui s’est chargée de s’élever en opposition à Elias.
J’ai toujours adoré ce bonhomme et ce côté subversif qu’il entraîne chez Finch. Avec lui, les garçons n’ont jamais trop su comment réagir.
Sur le principe, Elias est leur ennemi. Dirigeant d’une partie du crime organisé, il est pourtant l’un de leur meilleur allié et puis surtout il a des principes qui en font quelqu’un de fiable.

Le problème de cet arc, c’est Dominic, le leader de la Confrérie dont le charisme est au même niveau que son intelligence, c’est à dire proche du néant. A part dans son épisode d’introduction, il n’a jamais donné l’impression de pouvoir rivaliser avec Elias et il tombe dans des pièges de plus en plus grossiers.

Quand les histoires ne tiennent pas, c’est sur les individus que tout repose et heureusement, ils s’en sortent très bien.

Les remises en question sont nombreuses chez les personnages principaux.
Dès la reprise, Harold refuse de faire confiance en sa Machine, il n’oublie pas qu’elle a voulu lui faire tuer quelqu’un et c’est quelque chose qu’il va avoir du mal à lui pardonner.
Mais c’est le triple épisode de milieu de saison qui va tous les faire douter. La disparition de Shaw touche toute l’équipe.

1a8b9cc078ce4f07cfed388e5c477531

Devenue un personnage à part entière, la Machine doute elle aussi comme les autres.
Mais elle décide de faire confiance aux humains ce qui l’oppose encore plus à Samaritain auquel Greer est prêt à donner le contrôle du monde sans sourciller. Sa façon de raisonner n’a jamais été autant mise en avant.
Au delà d’être une intelligence artificielle, elle a une vraie humanité. Et elle a Harold, son père.

the-machine

Petite lumière vacillante, c’est en elle que repose désormais l’espoir.

tumblr_nnxll0ZwoS1sxyzqso4_400

Le nombre de personnages marquants qui sont décédés est encore plus important que pour les saisons précédentes. Mais au delà d’Elias, de Dominic, de Link et de tant d’autres, si je dois n’en retenir qu’un, ce sera Scarface.

tumblr_nfmpen7GeH1rstprxo4_500

Fidèle jusqu’au bout, sa mort clôture un épisode qui est l’un des meilleurs qu’il m’ait été donné de voir.

La prochaine saison sera la dernière. J’aimerais que la série puisse avoir la fin qu’elle mérite.
Et d’un point de vue un peu plus individuel, je souhaiterais que Lionel soit dans le secret. Depuis le temps qu’il se démène pour tout ce petit monde, il le mérite largement.

person-of-interest-reese-finch

 Challenge culture geek

Publicités

5 réflexions sur “Person of Interest – Saison 4

  1. et bin je dirais, pour une fois, je suis d’accord avec toi point par point…ah oui je pourrais mettre Dominic dans les personnages que j’aime pas…mais vraiment quel mollusque…sans charisme…vraiment rate du debut jusqu’a la fin…non, son meilleur role : se faire passer pour un tartempion de la confrerie aupres de shaw…et la fin d’elias, omg, j’ai deteste, il va me manquer, le bougre…
    et pour terminer je parlerais du seul nouveau personnage introduit cette saison et interessant : Harper Rose et ses reactions imprevisibles…;)
    mais bon on va dire que ce fut une annee de transition….

    Aimé par 1 personne

    • Je n’ai pas beaucoup aimé Harper. A force de retourner sa veste 25 fois par épisode elle m’a un peu saoulée. Mais bon, ça a été le cas de tous les numéros je pense, il n’y en a pas beaucoup que j’ai bien aimé.

      Le nouveau personnage que j’ai bien aimé c’est Grice, mais bon, on peut lui dire adieu à lui aussi :(.

      J'aime

      • ah oui Grice…justement l’antithese de Harper qui ne change d’idees qu’en fonction de ceux que la payent le plus….je me demande si a un moment donne elle va avoir un coeur…et c’est ce cote indecis qui m’a plu….on ne savait pas ce qu’elle allait faire..mdr on arrive a ne pas etre d’accord…cooll tout finit bien dans cette histoire/critique alors…;)
        mais j’aimais bien Grice et je suis hyper decue qu’il soit mort, je le voyais avec shaw a conquerir le monde…;)

        J'aime

  2. Je suis une fan absolue d’Elias et c’est vrai que Dominic ne lui arrivait pas à la cheville. Et parmi les méchants, j’aime beaucoup Control aussi. Hâte de savoir ce qui va lui arriver. En tout cas, j’ai trouvé cette saison excellente comme les précédentes et vivement la prochaine, même si ce ne sera que pour 13 épisodes et sûrement la dernière 😦

    Aimé par 1 personne

    • Un jour, je ferai le top 100 de mes personnages favoris et je suis sure qu’Elias arrivera dans les 10 premiers sans aucun souci tellement j’aime ce bonhomme.

      J’aimais bien Control aussi mais elle a été beaucoup trop survolée à mon gout.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s