Peaky Blinders – Saison 1

Peaky_Blinders_titlecard

A la sortie de la Première Guerre mondiale, la famille Shelby règne sur la ville de Birmingham en multipliant les magouilles.

Le plus ambitieux d’entre eux, Tommy, attire l’attention de la police en volant une cargaison d’armes.
Winston Churchill envoie l’inspecteur Chester Campbell pour ramener l’ordre en ville et surtout récupérer les fusils avant que l’IRA ne mette la main dessus.

Peaky-Blinders-Saison-1

Je vous présente la famille Shelby, une bande de joyeux drilles.

peaky-blinders-cast

Arthur, l’aîné, n’est pas bien futé et se balade bien souvent à côté de ses pompes. Tommy, le second, est le plus ambitieux de tous, c’est lui qui mène vraiment les affaires. John est un brave gars, prêt à tout pour faire plaisir à sa famille. Ada, la seule fille, refuse de se laisser marcher sur les pieds. Finn, le petit dernier, est un adorable gamin pour lequel j’ai tremblé pendant toute la saison.
Mais cette famille ne serait rien sans Tante Polly, qui s’est occupée de tout pendant que les garçons étaient à la guerre et qui gère les histoires de cœur de tout son petit monde.

article-2419054-1BC0B3D8000005DC-475_634x439

Peaky Blinders, c’est une histoire de famille. Certes, il y a la police, les armes, les courses de chevaux et beaucoup de violence, mais c’est avant tout l’histoire des Shelby.
Une famille complètement dysfonctionnelle et que Tommy et Polly mènent à bout de bras, quitte à faire des choix que les autres désapprouvent.

J’entends parler de cette série depuis pas mal de temps et la présence de Cillian Murphy et ses beaux yeux ont fini par me convaincre.

giphy

A l’arrivée, c’est une série parfaite, que se soit dans la réalisation, dans l’esthétisme, dans la bande sonore complètement anachronique, dans le scénario, mais surtout dans les personnages. Ils sont d’une subtilité vraiment touchante et ils ont tous des motivations compréhensibles.
On les aime ou on ne les aime pas, mais il est bien compliqué de ne pas s’impliquer avec eux.

Un énorme coup de cœur pour cette série que je recommande à tout le monde.
Du très haut niveau.

tumblr_ndf54ivlcz1rszmv9o2_500

Minute historique : les Peaky Blinders ont réellement existé, à Birmingham, au début du XXème siècle, et ils tirent leur nom des lames de rasoir qu’ils cousaient dans la visière de leurs casquettes pour blesser (ou rendre aveugle) leur adversaire en cas de bagarre.

6 réflexions sur “Peaky Blinders – Saison 1

  1. Peaky Blinders *___*
    Comme toi, c’est la présence de Cillian Murphy qui m’a motivé à regarder cette série et qu’est-ce que je l’adore ! (et pas que pour Cillian, je précise !)

    La saison deux s’annonce électrique elle aussi ! Vivement ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s