Les Rois Maudits – Tome 1 : Le Roi de Fer

Philippe IV le Bel. Un grand roi pour la France mais un roi terrible, dont la dernière année de règne sera marqué par deux crises majeures : la fin du procès des Templiers et l’Affaire de la Tour de Nesle.

Barre-de-séparation

Je me traîne cette série dans ma bibliothèque depuis un petit moment mais j’ai toujours eu très peur de l’entamer. Allez savoir pourquoi mais j’ai toujours un peu craint que ce soit trop lourd, ou trop compliqué, ou avec un style rébarbatif.
Autant dire qu’elle aurait pu rester longtemps dans ma pile à lire sans le challenge random pour lequel j’ai tiré au sort le premier tome.

L’histoire prend place en 1314, dernière année du règne de Philippe IV le Bel, un roi très rigoureux qui a mené son royaume d’une main de fer. Sa descendance est assurée par ses trois fils : Louis le Hutin, Philippe de Poitiers et Charles le Bel, tous trois mariés. Si son fils Philippe trouve grâce à ses yeux, c’est avec sa fille Isabelle de France, mariée à Edward II d’Angleterre, qu’il a le plus de points communs.

L’histoire démarre très fort avec la fin du procès des Templiers et la mort de Jacques de Molay, le grand Maître de l’Ordre, et Geoffroy de Charnay, précepteur de l’Ordre du Temple pour la Normandie.

A ce conseil auquel avaient participé deux rois, un ex-empereur, un vice-roi et plusieurs dignitaires, deux grands seigneurs à la fois de guerre et d’Église venaient d’être condamnés à mourir par le feu. Mais pas un instant, on n’avait eu le sentiment qu’il fut question de vies et de chairs humaines ; il ne s’était agi que de principes.

En mourant, Jacques de Molay lance sa célèbre malédiction :

Pape Clément !… Chevalier Guillaume !… Roi Philippe !… Avant un an, je vous cite à paraître au tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste châtiment ! Maudits ! Maudits ! tous maudits jusqu’à la treizième génération de vos races !…

En parallèle, Marguerite, Jeanne et Blanche, les trois belles filles du roi, vont créer malgré elles un des plus grands scandales de l’Histoire de France en trompant leur mari ou en jouant le rôle d’entremetteuse.

Le récit est porté du début à la fin par Philippe le Bel, un Roi finalement assez peu connu, même si c’est l’époque qui veut ça, mais un Roi intransigeant, ferme, un Roi de Fer en somme. Ce tome m’a permis de mieux le comprendre et m’en est finalement devenu plus abordable.

L’Histoire de France est romancée mais les grandes lignes restent très réalistes et l’écriture très simple aide vraiment à s’imprégner de cette atmosphère et de cette époque.
Si les personnages sont nombreux, notamment dans l’entourage du roi, et, dans l’ensemble, assez peu attachants, ils sont faciles à suivre et à reconnaître.

Entre intrigues et conspirations, je ne me suis jamais ennuyée et j’ai même été passionnée de redécouvrir l’Histoire de France de cette façon.

Les Rois Maudits – Tome 1 : Le Roi de Fer
Maurice Druon
Le Livre de Poche

Publicités

4 réflexions sur “Les Rois Maudits – Tome 1 : Le Roi de Fer

  1. oui vraiment cela reste un de mes meilleurs souvenirs de jeunesse….apres « Titsou et les pouces verts », je voulais savoir ce que valait Druon….dans mes souvenirs lointains, le dernier tome est le moins reussi limite bacle….mais avant de l’atteindre, j’ai bien savoure….;)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s