Doctor Who 308 – Human Nature / 309 – The Family of Blood

Doctor_Who_logo_2005_(1)

1913, dans un pensionnat pour garçons, en Angleterre, le Professeur John Smith fait des rêves étranges à propos d’une cabine bleue et de voyages dans le temps et l’espace.
Le jour où des lumières apparaissent dans le ciel, Martha Jones, une des servantes, doit le convaincre qu’il est le seul à pouvoir sauver le monde.

En ce moment, je profite que Lord Choupinou soit en plein marathon Doctor Who pour revoir mes épisodes favoris.
Celui là m’est particulièrement précieux parce qu’on y retrouve un Docteur embarqué dans une aventure qui le dépasse très rapidement. Et cela, sans qu’il s’en rende bien compte.

Pourchassé par des Éphémères, il utilise sa montre pour se camoufler en humain, comptant sur Martha pour le garder sur la bonne voie.
Mais John Smith aime sa vie d’humain. Il aime être un professeur d’histoire dans ce collège de garçons, en 1913, juste avant cette terrible guerre qui s’annonce.
Et l’infirmière Joan Redfern n’y est pas pour rien.

Human_Nature_606

C’est bien sur à mettre en parallèle avec Martha qui, elle, galère grave dans cette époque pas vraiment facile pour une domestique noire.
C’est finalement assez rare dans cette série mais les remarques racistes qu’elle encaisse sont vraiment dures. D’autant plus qu’elle assiste, à côté de ça, à un Docteur tombant amoureux d’une autre femme. Ce qui n’était pas vraiment prévu au programme.

1205273029-vlcsnap-5766318

C’est l’occasion de découvrir ce que serait le Docteur s’il n’était pas un Time Lord et finalement, ça fait un peu peur.
Parce que sorti de ses séances de drague d’avec l’infirmière, il n’est finalement qu’un humain, un simple humain avec tout ce que ça implique.
Le voir entraîner à la guerre des tous petits gamins est la chose qui m’a le plus choquée. Il laisse même certains élèves en corriger un autre parce qu’il ne tenait pas bien sa mitraillette.

1205304412-vlcsnap-6706026

C’est émouvant de voir John Smith hésiter jusqu’au bout en ne comprenant pas pourquoi il devrait redevenir le Docteur, avec ses doutes et ses peurs.

La triple conclusion de cet épisode est remarquable.

Celle faite par Son of Mine d’abord, qui explique que si le Docteur avait finalement décidé de se cacher, c’était en réalité pour leur donner une chance.
Parce que la colère d’un Time Lord est redoutable.

1205304412-vlcsnap-6722186   1205304412-vlcsnap-6722392

1205304412-vlcsnap-6722595   1205304412-vlcsnap-6722949

Celle faite par Joan ensuite. Elle qui a été amoureuse de son John Smith rejette le Docteur qui lui propose de voyager avec lui. Et comme c’est facile de la comprendre.
J’aime cette femme, sa droiture, sa fidélité jusqu’au bout pour cet homme qu’elle a aimé et qui a choisi de mourir. On retrouve dans ce passage le Docteur tel qu’il est vraiment. Incapable au final de comprendre un esprit humain, un brin égoïste sur les bords.

HumanNature-00185

Celle de Tim pour terminer. C’est un moment toujours difficile pour moi, celui où je pleure toujours.

Ce tout petit bonhomme qui finalement va sauver son copain dans les tranchées, et survivre jusqu’au bout pour, un jour, revoir le Docteur et Martha. Ayant toujours avec lui cette montre de Time Lord. Lui qui aurait sans doute mérité d’en être un.

Les personnages secondaires sont merveilleux. C’est là que cet épisode prend toute sa force.
Au delà de ce Docteur un peu simplet, c’est tout cet environnement d’Angleterre d’avant la Grande Guerre qui est magnifique. Placer l’action dans cette année 1913, époque charnière et qui verra prochainement arriver une guerre terrible et tant de morts était très symbolique des horreurs que sont capables de faire les Hommes, par eux mêmes.

Le petit Tim Latimer est splendide. Thomas Brodie-Sangster en fait une interprétation magnifique.

1205304412-vlcsnap-6704775

La Famille de Sang est elle aussi très bien jouée. Avec en tête un Harry Lloyd psychopathe à souhait et son sourire de dément.

Et les méchants épouvantails sont diaboliquement creepy.

Cet épisode est pour moi un chef d’œuvre, notamment sur le plan émotionnel.
Il est, à mon sens, très représentatif d’une saison 3 NuWho très solide et qui mérite de sortir des clichés tournant autour de Martha et de son obsession pour le Docteur. On découvre à quel point la jeune fille est attachée à son Docteur et à quel point elle est prête à tout pour le soutenir.

1205273029-vlcsnap-5775096

« Because I’ve seen him. He’s like fire and ice and rage. He’s like the night, and the storm in the heart of the sun. He’s ancient and forever… He burns at the center of time and he can see the turn of the universe… And… he’s wonderful. »


HumanNature-00048

99144440

Publicités

3 réflexions sur “Doctor Who 308 – Human Nature / 309 – The Family of Blood

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s