Relic

url

Le Museum d’Histoire naturelle de New York est sur le point de présenter une nouvelle exposition sur le thème de la Superstition. Mais un étrange tueur rode dans les souterrains et multiplie les meurtres, semblant utiliser des armes étranges et se nourrissant d’une partie du cerveau de ses victimes.

Margo Green, une jeune chercheuse en biologie, Bill Smithback, un journaliste engagé pour écrire un livre sur l’exposition, et George Moriarty, le responsable de l’exposition, font très vite le lien avec une ancienne expédition, disparue en Amazonie après avoir trouvé une petite statuette rituelle. Ils décident de mener l’enquête de leur côté, sous l’oeil du Docteur Frock, le responsable de la section anthropologie du Museum et superviseur de la thèse de Margo.

L’enquête de la police de New York est menée par le lieutenant Vincent d’Agosta, bien plus malin que ce que son apparence peut le laisser apparaître.
Et il reçoit l’aide assez inattendue d’un agent du FBI, Pendergast, un homme étrange arrivé de Louisiane.

Barre-de-séparation

Un très bon premier roman qui débute agréablement un cycle centré sur l’étrange Pendergast. L’ambiance est réellement angoissante, il y a des moments où je me suis sentie aussi mal à l’aise que certains personnages. Tout est sombre et oppressant, toute l’histoire se passe à l’intérieur du musée, à part quelques sorties au bar du coin, joliment appelé L’Ossuaire, ce qui renforce cette impression d’enfermement.

Chaque chapitre est écrit du point de vue d’un personnage. C’est intelligent car ça nous laisse un petit peu de suspens tout en permettant d’en savoir plus que les personnages eux mêmes (qui manquent d’un cruel sens de la communication tout de même).

Pendergast est encore un personnage secondaire. La véritable enquête, ce sont les scientifique qui la mènent et j’ai apprécié ce point de vue qui change un peu.

Le seul petit reproche que je pourrais formuler est dans le manque de repères géographiques. C’est sans doute voulu par les auteurs mais personnellement, je me suis complètement perdue dans les nombreux couloirs décrits et j’ai été absolument incapable de me repérer entre les multiples sous sols, bureaux et étages.

Relic
Preston et Child
J’ai Lu

1425268612

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s