Supernatural 923 – Do you believe in miracles ?

799px-Supernatural_2005_logo

Allez zou, en avant. Pour ce dernier épisode de la saison, on reprend où on s’en était arrêté dans le précédent. Pour les têtes en l’air, petit récapitulatif : Abaddon est morte, Castiel n’a plus d’armée, Metatron a tous les anges de son côté, et Dean vient de planter Gadreel à coup de Première Lame dans l’estomac.

A la suite de cette tentative de meurtre hyper judicieuse dans ce contexte où ils ont déjà pas beaucoup d’amis, Sam et Cass enferment Dean dans le bunker et partent à la recherche de Gadreel.

SN923c_0214bjpg-d5b40821-t3

Crowley se fait encore une fois rappeler par Dean (ils vont devenir inséparables tous les deux) pour qu’il l’aide à sortir de sa cave.

SN923c_0254bjpg-73726322-t3

Sam ayant judicieusement caché la Lame sur une table dans le salon, ils n’ont aucun mal à la récupérer et à partir à la recherche de Metatron qui continue d’écrire son histoire et prépare sa route pour devenir un dieu, enchaînant les miracles pour attirer les humains autour de lui.

Retrouvant Sam sur leur route, qui pour une fois à l’occasion d’exprimer le fond de sa pensée mais n’en profite guère, Dean renvoie ce pauvre Crocro en Enfer et les frérots repartent ensemble. Évidemment, Dean va encore faire son boulet et assommer Sam pour affronter Metatron tout seul.

SN923b_0062bjpg-e8058f85-t3

Pendant ce temps, Cass et Gadreel retournent au Paradis pour couper la connexion entre Metatron et la Tablette des Anges. Bien entendu, c’est un piège et ils se retrouvent tous les deux en prison.
Gadreel finit par se sacrifier pour faire sortir Cass de cellule.

I sat in this hall for thousands of years thinking of nothing but redemption. Of reclaiming my good name. I thought of nobody, no cause other than my own.

96385977.gif

Gadreel mort, Cass prisonnier, Dean poignardé, Metatron semble avoir gagné sa bataille mais il va finalement être pris à son propre piège.

Cette saison, c’est Dean qui se sacrifie et, en toute logique c’est le tour de Sam à faire son possible pour qu’il s’en tire.
Mais c’est finalement Crowley qui va avoir le dernier mot.
Dans un scénario qui devient tellement prévisible que lui même le dit, c’est le seul à apporter le chaos et un brin de folie nécessaire.

Que retenir de cette saison? L’impression d’un immense gâchis. Tous les éléments étaient réunis pour avoir quelque chose d’exceptionnel et j’ai bien souvent eu l’impression qu’on ne faisait que survoler les problèmes. La chute des anges sur Terre, la montée en puissance d’Abaddon, son affrontement avec Crowley pour la place de Roi de l’Enfer, la perte de la grâce de Castiel, il y avait beaucoup de choses à traiter et rien ne l’a été au final. Jusqu’à la façon stupide de se débarrasser d’Abaddon.
J’aimais beaucoup Gadreel, un des anges les plus intéressants de ses dernières années, et il se suicide dans ce dernier épisode, je trouve ça fort dommage.
Tout comme je commence à me fatiguer des éternels conflits fraternels, qui tournent en boucle sans jamais rien faire avancer.

Crowley restera mon meilleur point positif. Servi par un acteur que j’aime particulièrement, à mes yeux, il sauve la saison.

SN923c_0288bjpg-df2a452c-t3

Ce qui me donne beaucoup d’espoir pour la saison prochaine. Avec un Dean démon, j’espère les voir continuer leur duo.
Je souhaite également que Sam reprenne plus de place. Et qu’il s’exprime plus. C’est mon frère préféré et il est bien souvent difficile de savoir ce qu’il se passe dans sa tête tellement ses pensées ne sont jamais explicitées.
Je ne sais pas ce que je souhaite pour les anges. Si j’étais super enthousiaste avec l’arrivée de Castiel, Gabriel, Raphaël, Uriel et les autres, ils n’ont, ces derniers temps, servis que de toile de fond lointaine, passant des saisons entières à se battre entre eux sans que l’on en comprenne les enjeux et sans rien en voir.

A la rentrée, Supernatural va démarrer sa dixième saison. S’il est difficile de se renouveler au bout de tant de temps, j’aimerais tout de même que les scénaristes évitent de s’éparpiller dans des stand alones bien souvent inutiles et inintéressants.
Les personnages sont suffisamment bons (pour peu qu’ils ne se fassent pas tuer avant d’avoir pu développer tout leur potentiel) pour qu’ils se fassent offrir des histoires à leur hauteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s