Captain America : First Avenger

Captain-America-The-First-Avenger-Affiche-France-Copier

1943, Steve Rogers est un jeune freluquet américain qui veut absolument partir faire la guerre en Europe.
Malgré ses problèmes de santé, il finit par intégrer l’unité du Docteur Erskine, la Section scientifique de réserve, mise sur pied pour contrer Johann Schmidt, le chef d’HYDRA, ayant mis la main sur le Cube cosmique, un caillou lui donnant une énergie énorme.

hydra

Mais le jour du test visant à transformer Steve en super soldat, un incident se produit et le Professeur est tué. Son assistant, Papounet Stark (le père d’Iron Man), n’a pas les capacités pour poursuivre l’expérimentation et Steve devient le seul Captain America.

stark

Refusant de devenir un rat de laboratoire, il se retrouve à effectuer des spectacles dans un magnifique costume pour inciter les Américains à participer à l’effort de guerre et part pour l’Italie pour soutenir le moral des soldats.
C’est là qu’il apprend que son meilleur ami Bucky Barnes a été fait prisonnier par HYDRA et qu’il décide d’aller le secourir.

Clap-board-and-Film-Reel-Vectors

url

J’ai beaucoup aimé ce film montrant un super héros ne sachant pas trop comment utiliser ses pouvoirs pendant une bonne partie de l’intrigue.
Ses pouvoirs qui ne sont justement pas énormément mis en avant. Certes, Steve a pris 40 centimètres et gagné de beaux pectoraux, mais il n’est pas non pas non plus devenu un surhomme. Tout juste a t-il une force un peu plus importante que la moyenne et un beau bouclier.
Ce bouclier, et le costume en général, est d’ailleurs un des points qui m’a le moins plu. Difficile en effet pour un Français (ou n’importe quelle autre nationalité je suppose) de s’attacher à un Captain America et ses splendides couleurs qui clament si fort son appartenance à un seul pays. Heureusement, le film appuie finalement assez peu sur ce côté là, faisant plutôt de Steve un défenseur de l’Humanité, face à Schmidt, dont les motivations sont plutôt obscures et dont la disparition soudaine en fin de film semble appeler une suite.

J’ai énormément apprécié de voir un film de super héros se dérouler dans un contexte un peu particulier. On sort de la période actuelle pour explorer le passé. Ce décalage était le bienvenu et c’est ce qui fait tout l’intérêt de ce Captain America.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s