Eureka – Saison 1

Eureka_logo.svg

C’est sans doute parce que j’en suis à mon quatrième visionnage de cette première saison d’Eureka, mais j’ai eu un peu de mal à m’intéresser aux différentes intrigues.

On assiste donc à l’arrivée du shérif Jack Carter et sa fille Zoe à Eureka, charmante bourgade créée pour permettre à des scientifiques exceptionnels de vivre tranquillement.

1237274-eureka_s2_carter02

Les intrigues de cette première saison sont assez décousues les unes des autres, on trouve en vrac une hallucination collective due au visionnage d’un film, des personnes qui deviennent surhumaines suite à du dopage, un robot-humain pyromane, des spores qui rendent les gens irritables, des minis robots, une maison qui devient folle, bref, les sujets sont variés et la psychologie des personnages est parfois peu cohérente d’un épisode à l’autre.

Commençons par les personnages qui fâchent, je n’aime pas du tout Allison, qui est en quelque sorte la représentante du Ministère de la Défense à Eureka. Elle passe la saison à hésiter entre Jack et son futur ex-mari, le très charmant Nathan, Directeur de Global Dynamics.

Natestark

Je suis Nathan Stark, j’ai un Prix Nobel, je suis beau gosse et je le sais

Henri, de son côté, est le mécanicien/réparateur/prêtre/coroner d’Eureka. C’est un personnage très sympathique qui retrouve l’amour avec Kim. Kim aurait certainement aussi pu être sympathique mais elle disparaît mystérieusement de la série entre l’épisode 3 et l’épisode 13, du coup, j’ai eu beaucoup de mal à être émue par sa mort au court de cet épisode.

Les autres personnages ne connaissent pas non plus d’évolution phénoménale mais j’ai tout de même réussi à m’attacher un peu plus à eux.

Jo Lupo, l’adjointe du shérif est une fanatique des armes et des militaires, elle est amoureuse de Taggart (Jim de son prénom), qui est apparemment vétérinaire quand il n’est pas occupé à chasser le chien, son plus féroce ennemi. Ils fricotent plus ou moins ensemble, leur relation n’est pas encore bien définie en cette fin de saison.

Douglas Fargo est l’élément comique de la série, c’est en général à cause de lui que pas mal de catastrophes arrivent. Il est chercheur à Global Dynamics.

Le fil rouge de la saison est l’Artefact, un mystérieux objet entreposé au sous sol de Global Dynamics, en section 5. C’est un gros machin qui brille et qui dégage apparemment énormément d’énergie.

Source: Externe

Artefact en mode brillant

Lors d’une expérience visant à prélever un échantillon, l’artefact réagit mal et Kim meurt. Henry, ne supportant pas sa disparition, revient dans le passé pour empêcher sa mort. Il créé un paradoxe temporel rendant l’univers instable et Jack doit à son tour retourner dans le passé pour empêcher l’intervention d’Henry.

La saison se termine donc sur la mort de Kim et la destruction apparente de l’Artefact.

Artefact en mode détruit

Artefact en mode détruit

Cette première saison est très intéressante lors d’un premier visionnage. On a le temps de faire connaissance avec les personnages et de poser les bases pour la suite.

Malgré tous ses défauts, j’ai tout de même été bien contente de pouvoir la visionner à nouveau, légère et sans prétention, elle est parfaite pour se détendre sans avoir besoin de trop réfléchir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s